Cool, je lui dis quoi moi à ma fille maintenant ?
Je vois bien qui sont les méchants du jour, ça s'est facile. Mais pourquoi ils ont foutu un tel bordel cette semaine ? Qui a commencé à titiller l'autre le premier ?
Comment ? Qui ? Pourquoi ? La religion, seule, est-elle responsable de cette déferlante de haine ? Je n'ai entendu que ça ces derniers jours, c'est que ça doit être vrai, si on le dit, c'est que c'est la religion.
Alors, je lui dis quoi ? Que son arrière-grand-mère bien catho est une arme de destruction à retardement ? Que l'orthodoxe solitaire du coin, on ne sait pas à quoi il sert ? Que mon pote bouddhique (qui est un original) va l'étouffer avec son rideau de douche orange ? Que sa meilleure amie musulmane va l'égorger juste après ? Pendant que le Juif d'Anvers viendra coloniser Liège pour faire y pousser des ananas !
...
Je me souviens que j'ai connu aussi des boum-boum et des pan-pan quand j'avais son âge, les tueries du Brabant, l'attentat de la gare de Bologne, l'attentat de l'Oktoberfest, la rue Copernic, la synagogue d'Anvers début 80, l'attentat contre le train Naples-Milan, le vol 103 Pan Am, et je passe les guerres, leurs lots d'otages et de massacres en tous genre, mention spéciale à l'apartheid pour les horreurs que j'ai vu à la télé, super, du fond du cœur, merci.
Ça me rappelle pourquoi je me suis toujours positionné contre cette hostilité envers mon prochain et mon voisin ( exception faite de celui d'en face), contre cette ligne xénophobe stérile et finalement assez débile. Que l'urgence est moins dans la révolte contre celui qui ne mange pas d'ongulés non-ruminants (Jacob et Aziz) ou celui qui mange son nugget de poisson le vendredi (c'est plein d'oméga 3) mais bien plus dans la tolérance, l'accès aux soins pour tous, un toit, de la bouffe, un salaire, un environnement respirable dans une nature respectée et que Nabilla purge sa peine ici.
La trame de cette semaine me montre encore que je vais continuer humblement sur ce chemin.
Je pense que je vais lui dire ça.